Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Montréalaise découvre

La Montréalaise découvre

Un peu cuisto, un peu fashion, un peu vintage, un peu coquet...un peu de tout


Je fais mon coming-out: Je déteste ''secrètement'' la Saint-Valentin

Publié par Alexandra G. sur 1 Février 2015, 14:46pm

Catégories : #Saintvalentin, #comingout, #tranchesdevie

Je fais mon coming-out: Je déteste ''secrètement'' la Saint-Valentin

Son évolution perverse du primaire à l'âge adulte...

 

Tout commence au primaire!

La thématique règne dans les classes depuis la dernière semaine de janvier, parce que la thématique Noël et les animaux polaires, un moment donné ça fait son temps tsé. On se fait bombarder d'amour à grand coup de chandail rouge, de coeurs et de cupidon. Jusqu'au jour ou la grande boîte aux lettres fait son apparition dans le corridor devant le gymnase. LE courrier du coeur est commencé. Les filles écrivent des messages à toutes leurs amies (ou presque parce que des filles au primaire c'est méchantes). Lorsque le courrier du coeur est distribué chaque matin, c'est la course à la popularité. Qui en a eu le plus? Je me souviens du visage de ceux qui n'en recevaient jamais...quelle tristesse! Je me souviens m'avoir déjà envoyé une carte à moi-même signée anonyme juste pour faire baver mes copines de classe. J'ai même risqué envoyer une carte '' veux-tu être mon valentin?'' au p'tit gars cute à lunette du bureau voisin. J'avais un semblant de courage à l'époque; j'y avais écrit mon prénom. Lorsqu'il l'a reçut, il s'est mis à me courir après...mais littéralement une course sur le chemin du retour de l'école pour m'attraper et rire de moi (je le sais parce qu'il hurlait des niaiseries durant sa course, ce qui fait que j'ai couru plus vite que lui et on ne s'est plus jamais parlé.)

 

Tu penses avoir tout vu au primaire? Tiens-toi bien parce que le secondaire ce n'est pas de la p'tite bière.

En secondaire 1 et 2, les enseignants avaient demandé en cachette à nos parents de nous écrire une belle lettre d'amour. N'étant pas populaire de nature, une chance que j'avais des parents qui m'aimaient parce que j'aurais fais pitié. Merci les parents! En secondaire 3-4 et 5 ça se gâte: c'est LES ROSES. Le comité de la Saint-Valentin vendait des roses que l'on pouvait envoyer à nos amies et ''amis''. Je n'ai pas fait la même erreur qu'au primaire cette fois. Quand je pense que certaines filles (le genre de filles dans le film Mean girls) arrivaient le matin et leurs bureaux était couvert de roses. Puis, il y eu la game des roses. THE BIG GAME. Du genre Ok je t'en envoie une, mais tu m'en envoies une. On se magasinait des roses auprès de nos amies afin de ne pas avoir l'air trop ''loser''. Si ça c'est la fête de l'amour, moi je m'appelle cupidon!

La fois où j'en ai eu une d'un gars, c'était en provenance de mon meilleur ami de l'époque, qui finalement m'a déclaré sa flamme....joie!

 

Puis viens tous ces moments de déception associés à cette fête:

-Ton premier chum qui t'achète des chocolats et un toutou laid avec un coeur dans les mains aspergé de son parfum Lacoste (tellement original).

- LA fois OÙ tu as eu le loisir de te faire ''dumper'' à la Saint-Valentin par un cheap.

- Ta première Saint-Valentin de célibataire où tu es allée t'acheter une boîte de chocolats.

- Ta première Saint-Valentin que tu passes avec tes chums de filles célibataires (à te convaincre que vous êtes bien toutes seules).

- Toutes les photos de bagues de fiancailles sur Facebook le 15 février (ark).

- Tes attentes envers ton chum ( le pauvre qui ne sait pas où donner de la tête et je le comprends).

- Tes amies qui se vantent de leurs cadeaux qui sont plus nice de que les tiens.

- Ta première Saint-Valentin où tu commences vraiment à t'en balancer de cette fête ridicule.

- La première anti Saint-Valentin que tu boycott (tu la fête le lendement à la place)

- La première Saint-Valentin que tu ne fêtes pas.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents